Nouvelle

Le club des vampires

Parfois, je crois que je rêve en propre. Pourtant mon espèce ne dort pas et il ne me semble pas que nous puissions rêver. Ce sont les hommes qui sont faits de la même matière que les rêves. Nous sommes les êtres à la lisière de leur sommeil et de leurs émotions.

Aux abonnés absents -3

L’envoûtement du chèvrefeuille Le chèvrefeuille poussait joyeusement sur la structure en bambou qu’il avait installée devant son tipi en bois, minuscule réplique odorante et colorée vêtue de nuances de roses balançant entre la carnation des jeunes filles et la robe… Lire la suite »Aux abonnés absents -3
éternel féminin

Un ennui mortel

J’ai commencé ces lignes comme une sorte de confession, avant de me rendre compte que les seules personnes à qui j’aurais éventuellement souhaité la faire, ne sont plus là. Il ne serait d’ailleurs pas très avisé de la faire à… Lire la suite »Un ennui mortel